Origine

Durant sa carrière dans le domaine de l’éducation, Paula Duguay a été touchée par la situation difficile des mères de famille monoparentale inscrites dans une formation et par les obstacles qu’il leur fallait franchir pour acquérir une qualification académique. Maintenant retraitée, elle a eu l’idée de créer un organisme pour les aider. C’est ainsi qu’est née Maman va à l’école. Les cofondateurs sont, avec Paula Duguay, Gabriel Marchand, Sylvie Théberge et Claire Lalande.

Le projet de Maman va à l’école repose sur des données scientifiques. En 2011, au Québec, 21,8 % des familles sont des familles monoparentales dont le parent est de sexe féminin. De plus, en 2007, le taux de faible revenu après impôt des familles monoparentales est de 20,7 %, et de 23,9 % chez celles ayant une femme à leur tête. Enfin, la scolarité des parents, notamment celle de la mère, apparaît, avec d’autres facteurs associés, comme une variable déterminante et souvent utilisée pour prédire le bien-être général de l’enfant, son développement de même que son cheminement et ses résultats à l’école.